Parrainage: Avec 5€ par mois, financez la scolarité d'un enfant.

Accueil du site > Le blog > Inauguration du collège « Yvan Baradel » !
alad-mali.org

Inauguration du collège « Yvan Baradel » !

« S’il n’y avait qu’une nouvelle à vous transmettre, ce serait la suivante : Nous avons réussi ! An wàsala ! »

vendredi 4 janvier 2013, par Catherine Fauré


Au milieu de la tempête politique qui secoue le Mali depuis plusieurs mois, nous avons tenu bon et mené notre projet 2012 à bon port ! Le collège de Katibougou a ouvert ses portes à 213 collégiens pour la rentrée 2012/2013 !

Les autorités du village de Katibougou ont profité de la venue de la présidente d’ALAD au Mali, pour organiser l’inauguration officielle du nouveau collège.

Le jeudi 13 décembre, date retenue pour l’évènement, a donc été pour l’ensemble du village une journée de fête qui restera dans la mémoire de tous !

Tout a été parfaitement organisé par le comité de gestion scolaire et par les directeurs de l’école.

Tous, petits et grands, se sont mobilisés pour nettoyer, préparer les lieux...

Tentes et chaises pour accueillir les invités, musique, repas pour que la fête soit complète.

De nombreux officiels sont venus (chefferie, député, représentants du cercle de Kati, sous-préfète, maire de la commune du Mandé).

Les discours nombreux, ont reflété la grande joie et l’extrème satisfaction de tous.

Mamary Kone, représentant de la chefferie de Katibougou

Mamourou Keïta, maire de la commune du Mandé

La sous-préfète de l’arrondissement de Kalabancoro

Bakary N’Golo Coulibaly, président du comité de gestion scolaire

Le député du cercle de Kati

Djelika Haïdara, présidente des femmes de Katibougou

Amadou Sagara, directeur de l’école fondamentale de Katibougou

Catherine Fauré, présidente d’ALAD

"Cette construction du nouveau collège nous concerne tous, car à travers l’avenir de la jeunesse, c’est celui du pays qui se joue. Jean Cocteau écrivait : « l’enfant est le pays où l’on va en écartant les branches. ». La communauté éducative est là pour accompagner, pour préparer le tout petit à être libre et épanoui, pour le faire progresser socialement vers le vivre ensemble. Le savoir reste le seul élément qui donne à l’individu l’émancipation, le sens de la responsabilité, la capacité d’être libre. L’ignorant sera toujours dépendant de quelqu’un, d’un groupe, d’un dogme. Le Mali a plus que jamais besoin de jeunes scolarisés, éduqués, qui, devenus adultes, sauront résister aux intégrismes divers et pourront mener leur pays sur la voie du progrès… Le monde de demain ne pourra se construire qu’avec le partage et la solidarité entre les hommes de cette terre, c’est pour cela que je tenais tant à être avec vous tous aujourd’hui !

« Mɔgɔya ye juru ye ! [1] Katibugu k’aw ni tie u ka jatigya la » [2]

Extrait du discours de C.Fauré, présidente de l’association lors de l’inauguration.

Le moment est alors venu de couper le ruban symbolique !

La réception qui a suivi (organisée par le village) a eu lieu dans ALAD, ce qui a permis à tous les « officiels » de visiter nos locaux. L’atelier et la production de karité ont particulièrement intéressé les visiteurs qui ont été admiratifs quant à la qualité du beurre mis en pot.

Le repas a été préparé par le village, soutenu par l’équipe d’ALAD !

Pour conclure cette journée émouvante et festive... Quelques mots, adressés par mail, le soir du 13 décembre, par la présidente d’ALAD aux membres du conseil d’administration en France :

"J’ai la grande joie de vous annoncer, et tout particulièrement à notre chère vice-présidente Claudine, que l’école fondamentale de Katibougou porte dorénavant le nom “Ecole Yvan Baradel”... Je savais que Lassine l’ avait suggéré aux responsables du village, il y a quelque temps déjà, mais on ne savait pas ce qu’il était advenu de cette demande ! L’émotion a été au rendez-vous comme vous pouvez l’imaginer ! J’ai repris la parole pour les remercier chaleureusement et leur dire que j’allais informer l’équipe en France et tout particulièrement Claudine de cette grande nouvelle ! La journée s’est terminée par un tournoi de foot dont j’ai donné le coup d’envoi...De nouveau, une très grosse pensée pour Yvan..."

Notes

[1] L’humanité est un lien (une dette)

[2] Merci pour ton hospitalité

Cet article est lié aux thèmes suivants :

Construction, rénovation | Aide à la scolarisation |

Répondre à cet article