Parrainage: Avec 5€ par mois, financez la scolarité d'un enfant.

Accueil du site > Le blog > Préparatifs du chantier
alad-mali.org

Préparatifs du chantier

dimanche 12 octobre 2008, par Gérard Bordas


Ce matin nous sommes partis avec Moussa à Katibougou

pour nous rendre compte de l’avancement de la coupe du mil sur notre terrain.

Vu les orages dont nous gratifie la météo locale, nous appréhendions quelque peu l’état de la piste et nous avons eu raison.

Entre les trous d’eau creusés par le passage des camions, les pierres qui raclent sous la carrosserie et les zones boueuses notre pauvre break Volkswagen n’était pas à la fête.

Heureusement que Moussa est rompu à la conduite sur piste détrempée et d’ailleurs nous avons été avertis en cours de route par un motocycliste complaisant que la piste était impraticable pour un véhicule tel que le notre.

Il est clair que lorsque nous serons installés à Katibougou notre parc de véhicules vieillissant souffrira des allers-retours qu’il sera nécessaire de faire pour se rendre à Bamako.

Un 4x4 serait le bienvenu……reste à en trouver le financement……si vous avez une piste nous sommes preneurs !!

Enfin, nous sommes passés sans trop de mal.

Dès notre arrivée sur les lieux nous avons eu l’agréable surprise de voir que le « planteur » avait tenu parole et que, comme convenu, la moitié de la parcelle avait été coupée.

Mr Sagara, le directeur de l’école, contiguë à notre terrain, nous a rejoint

et après les politesses d’usage nous avons échangé nos téléphones.

Nous avons abordé avec lui le problème de l’eau pour le maçon en attendant que le puisatier ait terminé de creuser notre puits. Il nous a dit qu’il allait en parler dès ce soir au comité de gestion mais qu’il n’y aurait aucun problème pour nous approvisionner moyennant finances car, si l‘Etat Malien a financé le forage il ne l’entretient pas et la vente de l’eau permet d’effectuer la maintenance de l’installation.

Il nous a dit aussi disposer d’un local pour entreposer le matériel en attendant que nos locaux soient sortis de terre.

Nous sommes ensuite partis vers le Niger distant d’un ou deux kilomètres

et nous sommes arrivés à la propriété de Mr Julien Tigana, fils de son père Jean, qui nous a fort gentiment reçus et nous a fait visiter sa propriété plantée de bananiers et de riz ; il y élève aussi un cheptel de bovins et y pratique la pisciculture.

Mr Tigana nous a fort obligeamment communiqué son téléphone en nous disant de ne pas hésiter à le contacter en cas de besoin.

Nous avons abordé avec lui le problème d’Internet. Etant intéressé lui aussi il attend une réponse des fournisseurs et ne manquera pas de nous la communiquer (liaison par satellite qui pose question vue la distance Katibougou - Bamako).

Voilà une connaissance fort sympathique, ce qui ne gâche rien, qui peut nous être fort utile à l’avenir.

Nous sommes ensuite repartis vers Kalabambougou et ce qui devait arriver arriva, nous nous sommes « plantés » dans une ornière.

Gérard et moi sommes sortis pour pousser et aider Moussa resté au volant à sortir notre véhicule de ce mauvais pas……Nous y sommes parvenus au prix d’un sérieux crépissage de nos vêtements par la boue projetée par les roues patinant sur la latérite détrempée !

Ce sont les charmes de l’Afrique !

En arrivant à Kalabam nous sommes passés chez Moussa le tailleur prendre le boubou que Gérard s’est fait confectionner. Sédou Traoré accoutré en Imam, çà vaut le coup d’œil !

Voilà pour la journée d’aujourd’hui. Lundi les choses sérieuses commencent, implantation des bâtiments avec le maçon et début du creusement du puits.

Nous vous tiendrons au courant

Ajout du dimanche 12 en soirée.

Un violent orage vient de refaire le niveau dans les trous d’eau !

Le trajet de demain matin à Katibougou va être épique avec nos véhicules, peut adaptés à la piste et pas adaptés (pas du tout !) à la piste pleine d’eau !

Nous devons y être pour recevoir le maçon et commencer le traçage des bâtiments. Nous prenons les bottes, nous avons prévu de rester sur place pour le repas de midi. Il faut trop de temps pour faire l’aller retour et c’est trop risqué pour nos véhicules.

Aperçu du terrain sur lequel vont être construits les nouveaux bâtiments :

Gérard et Claude

Cet article est lié aux thèmes suivants :

Construction, rénovation |

Répondre à cet article


Plan du site : 1. L’association | 2. Nos actions | 3. Nous aider | 4. divers | 5. Le blog | 6. Katibougou Kibaru | 7. Press Book |
Mentions légales |Nous contacter | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | ALAD'in