Parrainage: Avec 5€ par mois, financez la scolarité d'un enfant.

Accueil du site > Le blog > Une semaine éprouvante au plan de la chaleur
alad-mali.org

Une semaine éprouvante au plan de la chaleur

samedi 27 mars 2010, par Catherine Fauré, Yvan Baradel


Cette semaine a été assez éprouvante au plan de la chaleur avec des températures diurnes très élevées (entre 38° et 43°à l’ombre) et très peu d’amplitude entre le jour et la nuit.

Les puits sont quasi à sec. S’il n’y a plus d’eau, l’arrosage cessera, le forage étant destiné à d’autres utilisations... Ce n’est pas force de rappeler au Comité les engagements pris...pour faire en sorte que les deux puits creusés à proximité des lieux de maraîchage aient bien une profondeur de dix mètres (après plusieurs mois, ils sont toujours à 6 mètres !).

ALAD, par contre, a fini par régler le problème du puits du gardien , il a fallu 15 mois pour aboutir !

Le maçon Sanogo et son équipe ont terminé les dernières finitions, les derniers raccords. La visite de fin de chantier n’a révélé aucune anomalie, tout semble conforme à ce qui avait été décidé. A l’exception du crépissage et de la peinture du mur de clôture , le chantier d’ A.L.A.D. peut être considéré comme terminé !

Pour Nadège et Lassine, la semaine a été celle de la découverte des subtilités dans la fabrication du karité à Siby et à Nantienbougou. Ces deux centres de production organisés en coopérative doivent prochainement recevoir leur certification, tout comme le centre de Dioïla.

Les mangues commencent à mûrir, aussi, à Katibougou, deux journées de formation d’un groupe de 20 femmes, 5 par sous-groupement, ont eu lieu les 17 et 20 mars.

Le groupement de femmes de Kabalabougou a accepté de les former, deux autres journées sont prévues pour un second groupe de 20 femmes également pour une formation à la fabrication de la confiture de mangue. Tout cela n’est pas évident, car le groupement sous la tutelle du comité de gestion a du mal à imaginer des opérations de développement !

Une expérience de micro-crédit va être tentée avec les enseignantes et les femmes d’enseignants pour la fabrication de pâte d’arachide et de savon qui doivent être vendus dans les villages environnants. La caractéristique de ce groupe est son refus d’adhérer au groupement des femmes de Katibougou, cela signifie refus de payer un droit d’inscription et de verser un pourcentage de leurs recettes.

Par ailleurs, les séjours d’été se préparent ; le mois d’août est complet ; quelques places restent en juillet. A partir de septembre plusieurs personnes vont séjourner pour plusieurs mois.

A noter que deux groupes « Coup de Pouce » viendront en août pour procéder à la rénovation de deux groupes scolaires en très mauvais état.

Hier, une réunion s’est tenue à Kabala avec des représentantes du Ministère de l’éducation et de l’Unicef ; il y a un réel problème au niveau de l’accueil des enfants dans les jardins d’enfants (classe maternelle).

Nous en avons profité pour remettre des jeux et des fournitures au jardin d’enfants de Kabalabougou !

Cet article est lié aux thèmes suivants :

Construction, rénovation | Groupements de femmes | Production de beurre de Karité | Aide à la scolarisation |

Répondre à cet article


Plan du site : 1. L’association | 2. Nos actions | 3. Nous aider | 4. divers | 5. Le blog | 6. Katibougou Kibaru | 7. Press Book |
Mentions légales |Nous contacter | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | ALAD'in